5 raisons pour apprendre une profession en Haïti avant la fin de vos études secondaires

En Haïti en particulier, beaucoup de jeunes préfèrent attendre la fin de leurs études classiques pour apprendre une profession. C’est un danger réel dans le contexte mondial. Pendant mes exposés, j’encourage toujours les jeunes à apprendre une profession avant même la fin de leurs études classiques. Pourquoi ?

La jeunesse prend officiellement fin à 24 ans. Selon les Nations Unies, c’est à cet âge qu’un individu puisse dire que la jeunesse au niveau biologique est du passé, et qu’il est devenu un adulte. A ce niveau, il est exclu des programmes du gouvernement pour les jeunes, de la majorité des avantages et des concours internationaux. Même des parents souhaiteraient se démettre de leurs responsabilités envers leurs enfants de 25 ans ou plus.

Plusieurs années d’expérience. Voilà un handicap qui provoque autant de frustration. Beaucoup de jeunes aujourd’hui sont en Philo à l’âge de 24, 26, 28 ans ou plus. Après leurs études, ils vont généralement penser à l’université. A quel âge vont-ils achever leurs études universitaires pour faire des expériences ?

Occupations domestiques. A un certain âge, les jeunes ont des occupations personnes et familiales : Ils sont mariés ou ont des enfants ; ce qui ne laisse souvent aucun espace pour même achever ses études ni pour faire des expériences enrichissantes.

Vous êtes jeune, mais il vous manque de moyen pour apprendre une profession ? Nous pouvons vous aider. Contactez-nous au (509) 33 90 9024.

Vous ne serez plus employable. C’est une mauvaise nouvelle, mais c’est la vérité. La majorité des employeurs préfèrent les jeunes ayant moins de responsabilité et qui pourraient être satisfaits plus facilement par un maigre salaire. A l’âge de 30 ou de 38 ans, si vous n’avez pas eu des années d’expérience dans un domaine professionnel, on n’a même pas envie de vous voir dans la ligne des chômeurs en quête de travail. 



Josué PIERRE-PAUL
Entrepreneur 
President du Group Katapausis