Nous déplorons la défaite et la faiblesse de bien des universités en Haiti

Le Group Katapausis est triste d’apprendre les différents problèmes auxquels font face des universités dans le pays, en particulier l’Université Quisqueya, l’Université d’Etat d’Haïti, l’ANDC, et autres.

« C’est à travers l’émission animée par mon ancien professeur, le journaliste Valéry Numa, que nous avons appris que ces universités sont en proie à toutes ces difficultés », se plaint le Président du Katapausis, Josué Pierre-Paul. « On dirait que certaines écoles ont même fermé leurs portes, et cela nous chagrine », ajoute-il.

Bien que le Katapausis se soit investi aussi dans la formation, nous ne considérons pas ces centres de formation comme des ennemis ou des adversaires, mais comme des institutions sœurs qui contribuent à l’avancement des jeunes de notre pays. Sincèrement, nous espérons que qu’elles vont pallier les problèmes afin de pouvoir remplir continuer à remplir leurs missions.

Le Président du Katapausis précise avoir pris des dispositions sérieuses, rigoureuses et méthodiques pour éviter des problèmes pareils. Ce n’est pas sans raison que le Katapausis se déclare organisation pragmatique. Nous allons continuer à servir les jeunes en Haïti avec beaucoup plus d’amour et de professionnalisme.  

Le Katapausis vient de lancer son programme social pour offrir un meilleur encadrement aux jeunes qui voudraient apprendre. Pour plus d’information sur le lancement du programme social, cliquez ici.