mercredi 11 juillet 2018

La hausse du taux du chômage froisse la Fondation Katapausis

Une amie Katapausis
La Fondation Katapausis a déploré la hausse du taux du chômage survenu au lendemain des émeutes et des violences du samedi 7 juillet 2018. 

Selon l'économiste Eddy Labossière, plusieurs milliers de jeunes ont perdu leur emploi à cause des casses enregistrées pemdant les émeutes. L'arrivée de ces milliers de jeunes professionnels est venue grossir le rang des chômeurs dans le pays. Plusieurs entreprises ont été incendiées et pillées. Le secteur privé des affaires ont été les principales cibles des manifestations violentes. 

La Fondation Katapausis, soucieuse du développement économique des jeunes, croit commr fer que l'on ne peut pas prétendre vouloir une amélioration économique en renforçant le taux du chômage dans un pays déjà à genou. Néanmoins, la Fondation reconnait le droit de chacun de faire passer ses revendications, mais sans violer la loi. 

Nous profitons de cette occasion de cette occasion pour exhorter les autorités de l'Etat à se plancher sur le respect des droits sociaux et économiques de la population. De cette manière, le gouvernement pourra prévenir et empêcher des soulèvements pareils susceptibles d'aggraver la situation économique des jeunes. 

La Fondation Katapausis a demandé à ses membres de se mobiliser afin de pouvoir donner une réponse stratégique à la hausse du taux du chômage. Car, la Fondation décide de continuer à travailler à l'émergence d'une société où les jeunes pourront se prendre en charge.