lundi 23 avril 2018

La Fondation Katapausis présente la 1ère phase du Programme d'appui aux femmes du Sud-Est (PAFSE)

À la suite d'une rencontre tenue avec des femmes conséquentes et de multiples entretiens avec des jeunes du département Sud-Est d'Haïti, la Fondation Katapausis a accepté, le dimanche 22 avril 2018, de lancer la 1ère phase du Programme d'appui aux femmes du Sud-Est.

"Le PAFSE est une initiative de la Fondation Katapausis qui entre dans le cadre de la mission de ladite Fondation d'offrir des opportunités économiques et sociales aux jeunes", a avisé le président de la Fondation, Josué Pierre-Paul. En tant que programme, il sera constitué d'une série de projets et d'activités visant au développement durable des jeunes, des jeunes femmes en particulier. Pierre-Paul a ajouté que ce programme va commencer par assurer la formation économique des jeunes femmes du Sud-Est et à les sensibiliser sur leurs capacités sociales pendant une période de 6 mois (mai-novembre 2018).

Selon les informations transmises par la présidence de Katapausis, la formation sera gratuite. Mais, les jeunes seront appelés à fournir une cotisation de moins de $ 2 US en signe de bonne foi.

Face à la complexité sociale que présente ce département, première victime de la pauvreté nationale, Josué Pierre-Paul, soutenu par des jeunes femmes universitaires et professionnelles su Sud-Est, n'entend pas faire grande pompe avec ce projet. Sur le compte Twitter de la Fondation (http://twitter.com/infokatapausis), l'engagement a été pris pour procéder à petits pas à l'améliiration de vie des jeunes. Du strict minimum, soit 2 jeunes femmes, au maximum, soit une vingtaine, la Fondation Katapausis esr prête à démarrer. 

En parlant de démarrage, la date prévue pour le lancement est le dimanche 29 avril 2018. 

Des femmes universitaires et professionnelles du Sud-Est saluent cette initiative de la Fondation Katapausis qui reste fidèle à sa mission, et surtout dans le cadre de sa vision, au profit des jeunes en Haïti.






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire