Le Group Katapausis se positionne comme une Fondation notariée

Pour résoudre des problèmes relatifs aux ressources humaines, le Group Katapausis se positionne comme une Fondation depuis le 14 mai 2017.

L’évaluation des deux premières années du Katapausis nous a permis de comprendre que nous faisons face à un sérieux manque de ressources humaines. Et malheureusement, nous n’étions pas les seuls à faire face à de tels problèmes. La grande majorité des associations et des entreprises connaissent une forte carence en ce sens. Et cela dérive même de la sociologie et de la psychologie de l’homme haïtien ordinaire.

« En ce qui concerne le travail collectif pour l’intérêt général, de manière pragmatique, nous avons beaucoup à faire, parce que nous évoluons dans une société qui n’y croit pas », précise le Président du Group Katapausis, Josué Pierre-Paul.

Bien que nous ne soyons pas en retard par rapport au plan stratégique fondateur du Katapausis, nous avons jugé nécessaire de prendre des dispositions efficaces pour faire face à ce problème. A la suite des pourparlers avec Andreea Apostol, partenaire britannique de notre Organisation, et Anite Napoléon, partenaire haïtiano-américaine, et après avoir requis l’avis du Conseil d’administration, nous avons résolu de nous ajuster au statut juridique de Fondation, avec une dotation de 150 000 Gourdes.

La Fondation du Group Katapausis retient la même mission, les mêmes objectifs, et la même philosophie. Mais les statuts ajustés ouvrent la voie aux ressources humaines internationales et aux jeunes qui veulent vraiment faire la différence. Ils rejetteront systématiquement toute personne improductive, puisque les jeunes ne pourront se développer avec de simples paroles, mais avec des actions coordonnées.

Pierre-Paul remercie tous ceux qui d’une manière ou d’une autre ont contribué à faire du Katapausis un système qui grandit et mûrit de jour en jour.