mercredi 13 juin 2018

Les illusions autour du nom de Jésus, un obstacle majeur au développement personnel

Il existe plus de 25 000 églises protestantes en Haïti, sans compter les congrégations des sectes chrétiennes et des catholiques. Une victoire. Selon des données statistiques, plus de 80% des Haïtiens reconnaissent l'autorité de Jésus-Christ. Mais malgré tout cela, le pays se noie dans le sous-développement et la pauvreté. Comment expliquer ce phénomène ? Facile.

Avec l'apparition des différentes divisions chrétiennes en Haïti, s'est accrue une série d'illusions autour du nom de Jésus. Les gens crient : "Au nom de Jésus, je trouverai du travail; Au nom de Jésus, je réaliserai mon rêve; Au nom de Jésus, je ne mourrrai pas dans la pauvreté". Pourtant, ils passent leur vie à patauger dans la misère, dans la désolation. Leurs parents disaient la même chose et sont morts dans la désolation. Chaque jour, on organise des prières de délivrance, de "déblocage", de libération contre la pauvreté. Jeûnes et veilles de nuit se multiplient. Mais tout empire. On dirait que Dieu ne les écoute pas. 

Justement Dieu ne les écoute pas. Car le créateur, à travers son Evangile, a lui-même donné la formule du développement et il ne ment pas. Dans toute la Bible, il est prouvé que le premier pas vers le développement, c'est le travail. Ce dernier est si important dans la vie chrétienne que son apôtre Paul de Tarse a ordonné aux chrétiens de ne pas donner à manger à ceux qui ne travaillent pas. 

Des chrétiens, pour justifier leur paresse et leur futilité, prétendent avoir cherché du travail, sans rien trouver. Il est vrai que le chômage bat son plein dans le pays. Mais nul ne les empêche de se mettre ensemble pour créer des entreprises dans le pays. Malheureusement ils ne remarquent pas que tous les serviteurs choisis pour le ministère étaient des entrepreneurs : Noé, Adam, Jacob, Joseph, Moïse,  David, Salomon, Amos, Pierre, André, Jacques, Jean, Paul, etc. Qu'est-ce qui empêche à des chrétiens de se mettre ensemble pour faire des choses positives, eux qui prêchent l'amour.

Au lieu d'appliquer l'Evangile de Dieu, pourquoi veulent-ils convaincre Dieu de changer son Evangile en leur faveur ? Ont-ils oublié que le créateur ne fait pas de favoritisme ? Jésus, Dieu dans la chair, a lui-même dit (dans Matthieu 15) que tous ceux qui prétendraient le suivre en observant des commandements d'homme sont en train de perdre leur temps.

Si vous, chrétien, veulez vous développer, contactez-nous au 33 90 9024.


Josué Pierre-Paul
Bibliste, administrateur, communicateur 
et entrepreneur 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire